Pricing Table Particle

Quickly drive clicks-and-mortar catalysts for change
  • Basic
  • Standard Compliant Channels
  • $50
  • Completely synergize resource taxing relationships via premier market
  • 1 GB of space
  • Support at $25/hour
  • Sign Up
  • Premium
  • Standard Compliant Channels
  • $100
  • Completely synergize resource taxing relationships via premier market
  • 10 GB of space
  • Support at $15/hour
  • Sign Up
  • Platinum
  • Standard Compliant Channels
  • $250
  • Completely synergize resource taxing relationships via premier market
  • 30 GB of space
  • Support at $5/hour
  • Sign Up
Vevie
Haut du village
Plain Fayen
Bas du Village
Assemblée communale du lundi 5 février 2018 ... Procès-verbal
19 décembre - Silvio fait le bonheur de Fanny et José Leanza ... Voir les naissances
Courchapoix allume le feu !!! ... Retour en images
Du 3 avril au 1er juin, fermeture du tronçon Courchapoix - Montsevelier ... Communiqué officiel
Danger marqué d'incendie en forêt ... Les détails

 

La défaite de Napoléon entraîne la remise en cause des frontières. Les pays occupés se séparent de la France.

La principauté retrouve une indépendance provisoire, avant d’être rattachée à Berne.

Période sombre pour F.F.Rollat qui porte un jugement acide sur le baron d’Andlau, chargé provisoirement d’administrer l’ancienne principauté épiscopale.

pp.192-197

Le 23 mai 1814, le comte d’Artois, présentement Monsieur, en qualité de lieutenant général du Royaume, conclut avec les Puissances alliées un traité par lequel la France rendait tous les pays qu’elle avait conquis, sauf la restitution de quelques frontières.

C’est de cette époque que date l’indépendance de l’Evêché de Bâle qui fut séparé de la France que je livre à son malheureux sort pour ne plus m’occuper que de mon pays, la Principauté de Bâle.

Les Puissances alliées nommèrent des gouverneurs pour régir les provinces qu’elles avaient subjuguées en attendant la décision du Congrès qui devait incessamment avoir lieu à Vienne en Autriche.

le baron d’Andlau

La Principauté de Porrentruy fut gouvernée par M. le baron d’Andlau, fils du bailli de Byrsech près d’Arlesheim, où il est né. Forcé de s’expatrier à la Révolution, il se réfugia dans la Brisgau où il fut nommé président du tribunal de Fribourg.

Le baron appelle les "Kaiserlicks"

Quelques mécontents de Porrentruy se permirent d’afficher des sarcasmes contre Son Excellence qui fit venir des troupes autrichiennes ainsi qu’à Delémont, pour maintenir l’ordre et en imposer aux audacieux.

Les impôts restent lourds et le baron d’Andlau intrigue

Nonobstant que le pays était très obéré, il laissa subsister la première année de son gouvernement, les impôts onéreux exigés par la France.

Il se contenta d’habiter à Arlesheim où ses vils intrigants allaient de temps en temps le trouver pour prévenir cet homme faible contre les autorités qui n’étaient point de son avis.

C’est pourquoi j’ai été convaincu. Lorsqu’un jour, en ma qualité d’adjoint, je voulus lui faire rapport sur le moral des habitants de cette ville où je disais que quelques mauvais sujets avaient démontré de l’effervescence. A ce mot il m’interrompit en me disant que je ne devais pas me servir de ce terme. Sur quoi je lui tournai le dos.

Rollat ne supporte pas le manque d’autorité et d’ordre

Le 15 août, un malotru, sortant du conciliabule où étaient ces mêmes intrigants, se permit de venir m’insulter à l’hôtel-de-ville, en me mettant le poing sous le nez. Je le fis de suite arrêter par les Autrichiens qui le conduisirent en prison.

Mais le peuple, qui en avait été prévenu à temps, s’ameuta dans les rues et obtint sa sortie de prison de l’autorité compétente. Dégoûté d’être en place sous un gouvernement pareil et instruit qu’on se proposait de faire des changements dans l’administration, je pris le parti de donner ma démission d’adjoint.

Que devient la Prévôté de Moutier-Grandval ?

La Prévôté, l’Erguel et Bienne, qui autrefois avaient des liaisons intimes avec Berne et qui les avaient renouées, n’avaient pas voulu supporter le joug du baron d’AndIau, nonobstant les belles paroles qu’il leur débitait.

Ils résistèrent même à ses menaces d’exécution militaire. Ces endroits étaient garnis de troupes suisses, aussi ils ont préféré rester dans l’anarchie jusqu’au commencement d’octobre 1815.

Ils furent alors organisés provisoirement par son Excellence d’Escher, du canton de Zurich, qui avait succédé au gouvernement du baron d’Andlau, en attendant que ce pays fut définitivement classé.

JPEG - 40 ko
Johann Conrad Escher

Essai de retour du dernier Prince-Evêque, mis en scène par le baron d’Andlau

Son Altesse Monseigneur de Neveu, à qui le St-Père a rendu la partie de l’Evêché dont Porrentruy et Delémont avaient été incorporés à celui de Strasbourg, fut, à la fin de janvier 1815, amené à Delémont par le sieur d’Andlau.

Celui-ci lui faisait accroire que le Congrès qui allait s’assembler à Vienne lui ferait restituer ses Etats.

Pour le lancer davantage, on fit, à son arrivée à Porrentruy, dételer les chevaux de son carosse (sic) pour le faire traîner par des paysans.

Mais on a dit que ce respectable vieillard n’en avait pas été dupe. Il doit avoir dit que ce Monsieur d’Andlau avait plus travaillé pour devenir chef du pays que pour le Prince. Tout porte à le croire quand on sait les manœuvres et les ressorts qu’il faisait jouer.

Le baron d’Andlau cherche à rester au pouvoir, alors que le Congrès de Vienne va décider le sort du Jura

Un jour le maire de la ville fit appeler à l’hôtel-de-ville tous les chefs de famille pour signer une pétition portant qu’il plut aux Puissances de réintégrer le Prince dans ses Etats ou d’ériger le Jura en canton sans désigner quel serait son gouvernement. Ce qui faisait déjà augurer que son plan était de se mettre à la tête.

Ce qui venait encore à l’appui étaient les projets de constitution qu’il avait fait mettre en avant pour un gouvernement aristocratique. Mais Dieu soit loué, tout est resté dans le néant encore, malgré la députation qu’il avait envoyée à Vienne en son propre et privé nom, qui sans doute fut contrariée par celle de la Confédération suisse.

20 mars 1815, le Congrès de Vienne fixe le sort de la Principauté

Ce fut donc le 20 mars 1815 que les Hautes Puissances assemblées au Congrès de Vienne décrétèrent que l’Evêché de Bâle ferait partie du canton de Berne jusqu’au territoire d’Aesch. Les villages au-delà, y compris Aesch, qui sont au nombre de neuf, feraient partie de celui de Bâle et le canton de Neuchâtel aurait un petit hameau pour rectifier ses limites, en ajoutant que les actes respectifs de réunion seraient dressés par des commissions composées d’un nombre égal de députés de chaque partie intéressée.

Ceux pour l’Evêché de Bâle devaient être choisis par le canton directeur parmi les citoyens les plus notables du pays.

Les troupes suisses remplacent les kaiserlicks

En conséquence, les troupes suisses relevèrent vers la fin d’avril 1815 les Autrichiens et occupèrent tout le Jura.

Alors l’amiable Monsieur le baron d’Andlau, dont le rôle était fini, le remit à Porrentruy, le 23 août suivant, à L. Ex. M. d’Escher, nommé commissaire général par le canton directorial (Zurich)pour le régir en attendant que l’Acte de réunion fut dressé...

L’Acte de réunion

A l’Assemblée, pour dresser l’Acte de réunion, furent nommés commissaires

par le Conseil de Berne,

- MM. Abraham-Frédéric de Mutach, conseiller d’Etat et chancelier de l’Académie,

- David-Rodolphe de Fellenberg, conseiller d’Etat, président du tribunal matrimonial suprême,

C’est de père de Philippe-Emmanuel Fellenberg, auteur de la loi scolaire bernoise qui régira après 1830, l’école jurassienne. 

- Charles-Rodolphe Kirchberger, de Roll, ancien conseiller d’Etat,

- Amédée de Jenner, ancien conseiller d’Etat, baillif à Interlaken,

- Emmanuel-Louis d’Augsprunger, du Conseil souverain, professeur des sciences politiques,

- Albert-Frédéric de Mai de Schâdeau, du Conseil souverain, commissaire général.

D’autre part, le canton de Zurich a nommé députés pour l’Evêché de Bâle

- MM. Ursanne-Joseph Conrad baron de Billieux, de Porrentruy, lieutenant du Commissariat général de la Confédération dans l’Evêché de Bâle, ancien officier major aux gardes suisses de Louis XVI,

- Pierre-Joseph Arnoux, maire de la ville de Porrentruy et conseiller au tribunal d’instance de la même ville,

- Antoine de Grandvillers, maire de la ville de Delémont, lieutenant-colonel du régiment suisse de Reinach, chevalier de l’Ordre militaire de St-Louis,

- Jacob Gobat, ancien maire et notaire de Crémines, juge de paix et président du tribunal de première instance du district de la Prévôté de Moutier-Grandval,

- Jean-Henri Belrichard maire et notaire de Courtelary, ancien capitaine au service de Prusse,

- Jacob-George Chiffelle, président du Conseil de Neuveville,

- Frédéric Heilmann, de Bienne, membre de la Commission de régence nommée par le Grand et petit Conseil de cette ville.

Daucourt ajoute :On remarquera que les Franches-Montagnes, le Laufonais et St-Ursanne n’étaient pas représentés à ce Congrès de Bienne, quoique ces pays avaient alors une population égale à la Prévôté et bien supérieure à la Neuveville qui n’avait pas mille âmes. Berne avait six députés et le Jura sept,

Ces députés se réunissent en congrès de Bienne

du congrès de Vienne à celui de Bienne !

Lesquels se sont réunis, à Bienne le 3 octobre 1815 et dressèrent l’Acte de réunion entre le canton de Berne et l’Evêché de Bâle.

Le chroniqueur relate ensuite dans ses Mémoires tous les articles de ce fameux contrat au nombre de 25, texte non repris par Daucourt.

Les articles de ce traité étant conformes aux stipulations, fixées par le récis de Vienne, pour servir de règle aux rapports à établir entre le gouvernement de Berne et l’Evêché de Bâle et les commissaires respectifs estimant avoir satisfait à leur mission, ont signé le présent Acte de réunion en deux doubles. Fait et dressé à Bienne le 14 octobre 1815.

Suivent les signatures des noms parlés en tête de cet acte.

Les tabatières ...

En récompense, les députés de l’Evêché ont reçu de L. L. Ex. de Berne une tabatière en or de la valeur de 50 louis d’or

Daucourt remarque : on ne connaît plus qu’une de ces tabatières. Elle appartient à M. Gobat, conseiller d’Etat à Berne et qui était celle de Jacob Gobat, de Crémines, son grand-père et l’un des signataires du traité de Bienne. Cette tabatière a figuré à l’Exposition historique de Moutier, en 1909.

Rolat reproduit en entier un long discours d’adieu du baron d’Andlau, remettant l’Evêché aux Bernois, daté du 30 décembre 1815. (non repris par Daucourt)

Berne "récompense " le baron d’Andlau.

Dans le courant de janvier suivant, le Conseil souverain de Berne nomma le baron d’Andlau membre du dit Conseil.

Le 24 décembre 1815, la Ville et République de Berne avait pris possession de la partie de l’Evêché qui lui avait été assignée par le Congrès de Vienne.

Et Berne nomme aussitôt des baillis !!!

M. de Mutach, commissaire de Berne, accompagné de

M. de Wurstemberg, grand baillif de Delémont,

de Jenner, grand baillif de Porrentruy,

de Bodt, grand baillif de Moutier,

de May, grand baillif de Courtelary et

d’Erlach, grand baillif de Saignelégier,

sortit à 10 heures du Château de Delémont, où il était logé, pour se rendre à la préfecture où l’attendaient les principales autorités du pays. Il leur donna lecture de la proclamation de la prise de possession.

Rolat rapporte en entier tous les discours, non repris par Daucourt.

Les discours finis le commissaire donna la main à tous les fonctionnaires présents. Ceux-ci le reconduisirent au Château épiscopal, possédé par M. Verdan. A deux heures, grand dîner à l’hôtel-de-ville, suivi d’un bal.

Le Conseil de la ville est élu et Rollat est nommé juge-suppléant au Tribunal.

Dans le courant de mai 1816, M. le grand baillif me nomma juge d’instruction au tribunal, sans aucune rétribution. p.198

Constitution nouvelle du canton et rétablissement des bourgeoisies.

Remarque : l’orthographe originale est respectée. A noter que Daucourt utilise indifféremment Rollat et Rolat.

Source :

Abbé A.Daucourt, Mémoires de François-Ferdinand Rollat de Courchapoix, de 1792 à 1822, publiés dans Episodes de l’histoire de Delémont au XVIIIe siècle par A. Daucourt, archiviste, imprimerie Grobéty et Membrez, 1910.

Le manuscrit original se trouve au Musée jurassien d’art et d’histoire, à Delémont.

Caisse et secrétariat : 032 438 88 54
Caisse et secrétariat : 032 438 88 54
Eau potable SEVT : 032 435 60 13
Eau potable SEVT : 032 435 60 13
Electricité : 032 438 88 54
Electricité : 032 438 88 54
Voirie : 032 438 88 54
Voirie : 032 438 88 54
Ecole des Oeuches
Ecole
Ecole des Oeuches
Rue du Petit-Bâle 17 - 032 438 82 21 - concierge Fabienne Kury - 032 438 89 92 - 079 738 64 10 - Location de la halle de gym au bureau communal au 032 438 88 54
Magasin d'alimentation Prima
Magasin
Magasin d'alimentation Prima
Charles Laubscher-Fleury - Magasin d'Alimentation générale - route Principale 27 - 2825 Courchapoix - 032 438 86 89 - 079 467 86 43 - laubscher.ch@bluewin.ch - https://www.prima.ch/standorte/ - Du lundi au vendredi: de 7 h à 12 h, de 15 h 30 à 18 h 30 le samedi de 7 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h
Restaurant Le Relais du Val-Terbi
Restaurant
Restaurant Le Relais du Val-Terbi
Nicole Hurni - Route Principale 31 - 2825 Courchapoix - 032 438 94 24 - http://www.juragourmand.ch/agenda/restaurant/relaisduvalterbi - Fermé le lundi - Mardi à jeudi ouvert de 8 h 45 - 14 h et de 17 h - 0 h 30 - Vendredi ouvert de 8 h 45 - 14 h et de 17 h - 1 h 30 - Samedi ouvert de 10 h - 14 h et de 17 h - 1 h 30 - Dimanche ouvert de 10 h - 22 h
Cabane forestière
Cabane
Cabane forestière
La cabane forestière est située au Nord du village, à la Montagne. Pour les locations, veuillez s'il vous plaît vous adresser au bureau communal - 032 438 88 54
Les cafés du monde
Cafés
Les cafés du monde
Patrick Willemin - Rte Principale 25 - 2825 Courchapoix - 032 438 80 48 - 079 600 51 43
Informatique Yann Solutions
Informatique
Informatique Yann Solutions
Yann Solutions Sàrl - Rte Principale 28 - 2825 Courchapoix - 032 435 67 70 - 078 644 23 65 - nys@yannsolutions.ch - Horaires d'ouverture : Lundi au jeudi 8 h - 9 h 30 et 16 h - 19 h - vendredi 8 h - 9 h 30 et 16 h - 18 h - samedi fermé
Informatique Planetworks
Informatique
Informatique Planetworks
Frank Maurer - En Monnin 4 - 2825 Courchapoix - 032 435 13 70
Salon de coiffure NATurelle
Coiffeur
Salon de coiffure NATurelle
Nathalie Wattenhofer - Route de Corban 2 - 2825 Courchapoix - 078 858 96 97 - Horaires : lundi Fermé - mardi 13 h 30 - 18 h - mercredi 8 h –12 h - jeudi 8 h – 12 h, 13 h –18 h - vendredi 8 h–12 h, 13 h–18 h - samedi 8 h–12 h - dimanche Fermé
Salon de coiffure Attrac'tifs
Coiffeur
Salon de coiffure Attrac'tifs
Carole Bron - Route Principale 25 - 2825 Courchapoix - 078 729 01 39 - horaires d'ouverture : mercredi 8 h 30-11 h 30 - Jeudi-Vendredi 8 h 30-11 h 30, 13 h 30-18 h
Terbival
Usine
Terbival
Atelier de Polissage - Bracelets acier et or - Les Lammes 15 - 2825 Courchapoix - 032 438 82 91 - terbival_sa@bluewin.ch
Chauffage-sanitaire-solaire Jean-Luc Seuret
Chauffage-sanitaire-solaire
Chauffage-sanitaire-solaire Jean-Luc Seuret
Jean-Luc Seuret-Hodel - En Vevie 8 - 2825 Courchapoix - 032 438 88 22 - 079 301 45 22 - rs-pro@bluewin.ch
Chauffage-sanitaire-solaire Raphaël Dominé
Chauffage-sanitaire-solaire
Chauffage-sanitaire-solaire Raphaël Dominé
Raphael Dominé - Impasse des Rives 1 - 2825 Courchapoix - 032 423 16 18 - 079 738 40 03
Brasserie La Filature
Bière
Brasserie La Filature
Julien Monnerat - Clos Saucy 7 - 2825 Courchapoix - 079 555 80 07 - la-filature@bluewin.ch - Horaires d'ouverture : Lundi au vendredi 17 h - 18 h 30 - samedi sur demande
Internet-global Joliev solutions
Internet
Internet-global Joliev solutions
Joliev solutions conseille les entreprises dans tout ce qui est relié à internet. Stève Chételat, Les Esserts 4 - 2825 Courchapoix - 079 622 16 59
Groupe sportif
Gym
Groupe sportif
Résultats et images
Football club
Foot
Football club
FC Courchapoix 1974
Sainte Cécile Courchapoix-Vicques
Chant
Sainte Cécile Courchapoix-Vicques
Sainte Cécile Courchapoix-Vicques
Groupe d'animation
Animation
Groupe d'animation
Les aînés
Aînés
Les aînés
Jubilés
Jubilés
Jubilés
Huguette Frund, 80 ans le 2 avril 2018
Marc Steullet
Marco
Marc Steullet
Pour le bonheur de ses petits-enfants, Marc Steullet s’est mis à construire de petites fermes jouets en bois. Il se passionne et met son savoir-faire de mécanicien au service de la joie des petits et grands. Son papa déjà, fabriquait jouets et échelles et tirait des merveilles de tout morceau de bois. Marc reprend la tradition et fabrique, sur commande, tout un monde miniature. Route principale 27 - 2825 Courchapoix - 077 402 17 66
Agnès Mengin
Agnès
Agnès Mengin
Sur les traces de sa grand-maman, Agnès Mengin s’est mise à créer de la dentelle au fuseau. Des merveilles de finesse qui évoquent les soirées et les veillées d’antan. Pour la joindre dentellière - rue du Petit-Bâle 2 - 2825 Courchapoix - 032 438 85 30
Véronique Grolimund
Véronique
Véronique Grolimund
Si chaque année la crèche de Noël, à l’église de Courchapoix est tant admirée, c’est à Véronique Grolimund qu’elle le doit ! Elle confectionne avec minutie et passion tout un petit monde qui s’inscrit dans les récits de la bible. Pour la joindre Clos du Chêne 4 - 2825 Courchapoix - 032 438 89 65
Jeannette et René Fromaigeat
Jeannette et René
Jeannette et René Fromaigeat
Jeannette et René joignent leurs talents pour créer d’adorables jouets à partir de quelques pièces de bois. Elle dessine, projette, il réalise ... De la couleur et voilà des petits bonheurs pour les enfants ... et leurs parents ! En Vevie 4 - 2825 Courchapoix - 032 438 85 43
Brocante l'Ecurie
Brocante
Brocante l'Ecurie
Christiane Bourquard - Rte principale 35 - Courchapoix - 079 916 37 60 - Horaires : mercredi de 14 h à 18 h - jeudi de 9 h à 11 h - vendredi de 14 h. à 19 h. et le samedi sur demande.
Marlène Dominé
Marlène
Marlène Dominé
A partir de feuilles de maïs séchées, de diverses récoltes d’éléments végétaux, Marlène crée des personnages de contes. Elle commence par sécher des feuilles d’épis de maïs très longtemps. Au moment de les employer, elle les humidifie pour les assouplir. En leur donnant une forme, contrainte par des épingles et des fils, elle les laisse à nouveau sécher. Les feuilles prennent alors leur forme définitive. Les barbules du maïs serviront de perruques, de postiches. Pour les coiffures, des cupules de glands de chênes ou de foyard, des morceaux d’écorce d’orange, et bien d’autres morceaux végétaux feront l’affaire. L’imagination de Marlène est sans bornes et elle donne vie à tout un petit monde de rêve. Rue des Oeuches - 2825 Courchapoix
Joëlle Chételat
Jo
Joëlle Chételat
Jo peinture acrylique - Les Esserts 4 à 2825 Courchapoix - 078 892 06 60
Réveiller les habitants de mon village
Joël Dominé
Joël Dominé
Président du groupe d'animation
Faire bouger les athlètes de mon village
Marie-Jeanne Aubry
Marie-Jeanne Aubry
Présidente du Groupe Sportif
Faire briller les couleurs du club de mon village
Greg Monnier
Greg Monnier
Président du Football Club
01 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
02 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
03 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
04 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
01 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
02 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
03 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
04 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
01 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
02 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
03 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
04 - Copyright © 2017 Commune de Courchapoix
Scolarité
Cercle scolaire
La commune de Courchapoix fait partie du cercle scolaire du haut du Val-Terbi, de la 1ère Harmos, jusqu'à la 8ème année Harmos. Durant cette période, les écoliers peuvent être amenés à se déplacer dans les autres villages, avec des moyens de transports adaptés. De la 9ème année Harmos et jusqu'à la 11ème année Harmos, les enfants fréquentent l'école secondaire à Vicques.
Page internet
Ecole des Oeuches, rue du Petit Bâle 17 à 2825 Courchapoix, 032 438 82 21
Bibliobus
Médiathèque
Rendez-vous sur la place de parc devant l'école primaire, le 4e mardi du mois de 15 h - 16 h 45. Pour 2018 : 30 janvier, 27 février, 27 mars, LUNDI 30 AVRIL, 29 mai, 26 juin, 28 août, 25 septembre, 23 octobre, 20 novembre, 18 décembre.
Page internet
Université populaire jurassienne, rue de Chêtre 36 à 2800 Delémont, 032 421 40 10
Tritout
Déchetterie
Horaires d'ouverture : Mercredi 14 h - 18 h - Vendredi 14 h - 17 h - Samedi (été) 9 h -12 h / 13 h 30 - 15 h 30 - Samedi (hiver) 9 h - 12 h / fermé l'après-midi - Les horaires d’été et d'hiver entrent en vigueur dès le 1er samedi qui suit le changement d’heures en Suisse. Fermetures spéciales : Le samedi 31 mars 2018 (samedi de Pâques), du lundi 23 juillet au samedi 4 août 2018, du lundi 8 octobre au samedi 13 octobre 2018, du lundi 24 décembre au jeudi 3 janvier 2019 inclus.
Page internet
Route de Recolaine 48 à 2824 Vicques, 032 435 51 01
Moloks
Sacs taxés
Horaires pour déposer les sacs taxés : Du lundi au vendredi de 6 h à 22 h. Deux moloks se trouvent à l'entrée Ouest du village, à proximité du hangar SIS. Un autre se trouve à l'extrémité du pont du Vevie, au bout de la rue du Petit Bâle. Par ailleurs, obligation d'utiliser seulement des sacs officiels SEOD taxés de 17-35-60-110 litres.
Page internet
La Courte Queue à 2856 Boécourt, 032 426 55 71
SEOD
Décharge contrôlée
Horaires d'ouverture : Du lundi au vendredi de 7 h 30 - 11h30 et de 13 h 30 - 16 h 30
Site internet
La Courte Queue à 2856 Boécourt, 032 426 55 71
  • Scolarité Ecole des Oeuches, rue du Petit Bâle 17 à 2825 Courchapoix, 032 438 82 21
  • Bibliobus Université populaire jurassienne, rue de Chêtre 36 à 2800 Delémont, 032 421 40 10
  • Tritout Route de Recolaine 48 à 2824 Vicques, 032 435 51 01
  • Moloks La Courte Queue à 2856 Boécourt, 032 426 55 71
  • SEOD La Courte Queue à 2856 Boécourt, 032 426 55 71

Contactez-nous

Conseil communal et personnel administratif

Est à disposition de la population sur rendez-vous - 079 270 27 37 - mairie@courchapoix.ch
032 438 88 54 - 079 267 15 50 - service.electricite.eau@courchapoix.ch, site SEVT, syndicat des eaux du Val Terbi, http://www.sevt.net/cms/
079 933 11 49 - bourgeoisie.forets@courchapoix.ch
Achille Borsa Ecoles
032 438 80 88 - 079 948 29 27 - ecoles@courchapoix.ch
Christophe Dominé Finances
032 438 81 72 - 078 610 39 76 - finances@courchapoix.ch
Céline Jaussi
Céline Jaussi Oeuvres sociales
076 564 80 14 - social@courchapoix.ch
Urbano Casagranda Travaux publics
079 829 54 81 - travaux.publics@courchapoix.ch
Corinne Bart
Corinne Bart Caissière communale
032 438 88 54 - caisse.com@courchapoix.ch
Yolande Bueschlen
Yolande Bueschlen Secrétaire communale
032 438 88 54 -admin.com@courchapoix.ch - En cas d’urgence, la secrétaire est atteignable à son domicile - 032 438 87 43
Michel Cuttat Huissier communal
032 438 01 35
Mathis Rhody Voyer communal
079 678 60 75
032 435 14 03 - 076 588 77 17
Bureau communal
Bureau communal Secrétariat et caisse
Administration communale - Route Principale 1 - 2825 Courchapoix - Tél 032 438 88 54 - Fax 032 438 88 54 - Horaires d'ouverture : Lundi de 13 h 30 à 14 h 30 et de 19 h à 19 h 45 - Mercredi de 9 h à 10 h.