Rollat parle de la vie quotidienne sous le régime français. Il raconte également ce qui se passe en Europe et plus particulièrement l’accession de Bonaparte au pouvoir, après la campagne d’Egypte.

Il revient ensuite à la suite de sa vie et à son installation à Delémont.

Dès 1797 Rollat vit de plus en plus à Delémont

à 34 ans, en 1796, il se marie avec Barbe-Généreuse Helg

Quelle mouche a donc piqué celui qui a doté sa fille d’un tel prénom ?

En âge de pouvoir m’établir et fatigué de la vie de garçon, j’étais inquiet, voyant que la révolution ne prenait point fin, sur le sort qui m’attendait, je me mis en idée de faire choix d’un établissement. On m’avait proposé de bons partis, mais c’était toujours pour me fixer dans la campagne, où je ne me plaisais qu’autant que les circonstances l’exigeaient. Je désirais pouvoir un jour habiter la jolie petite ville de Delémont et pour réussir dans mon projet, je jetai les yeux sur une compagne qui a su, par sa douceur et ses bonnes qualités, faire les charmes de ma vie. Ce fut le 24 octobre 1796, que nous reçûmes la bénédiction nuptiale dans notre cabinet. Nous nous mariâmes 8 ou 10 jours après civilement à l’hôtel de ville de Delémont, par devant la municipalité de la manière voulue par la loi.p.170

En s’alliant avec une des familles Helg, Rollat entre dans le cercle des bourgeois de Delémont.

En 1790, il y a 37 personnes qui portent ce nom à Delémont. Elles descendent Louis Helg venant de Klus, près de Balsthal.

Que disent les registres de Delémont ?

notes communiquées par François Rais, Delémont.

Marie Barbe Généreuse Helg née le 27.2.1758 à Delémont.

Elle est la fille légitime de Nicolas Joseph Helg, notaire, âgé de 38 ans et de Marie Elisabeth Barbe Sahner, âgée de 38 ans.

Ses frères et soeurs vivants sont : Jacques Joseph (né en 1748), Marie Elisabeth (née en 1750), Marie Catherine Thérèse (née en 1751), François Ignace Joseph (né en 1753), Pierre Joseph (né en 1754).

Notes sur le

Registre des baptêmes de Delémont 1758

Helg Marie Barbe Geneviève

Parents : Nicolas honorable, du conseil et Shaner Elisabeth honnête

Parrain et marraine : Helg Joseph honnête, des six notables. Shaner Fleury Marie Barbe honnête veuve.

Sa mère Marie meurt le 4 juin 1769, Marie est âgée de 11 ans.

Son père Nicolas meurt le 7 septembre 1791, Marie est âgée de 33 ans.

Elle épouse François Ferdinand Rollat, le fils légitime de Pierre Rollat et de Marie Anne Briselance.

Il n’y a pas d’enfants connus pour ce couple.

X le 3.11.1796 à Delémont.

Registre des mariages de Delémont 1796

- Rollat François Ferdinand 13 brumaire an V, 34 ans né le 22 mars 1762 à Courchapoix, membre de l’administration provisoire de la prévôté de Moutier-Grandval terre comprise dans la neutralité suisse

Fils de : Pierre Briselance Marie Anne décédé notaire et greffier, domiciliée à Courchapoix native de Courrendlin

- Helg Marie Barbe Généreuse 38 ans née le 27 février 1758 et domiciliée à Delémont

Fille de : Nicolas et de Sanner Elisabeth, décédés, ancien maître-bourgeois

Témoins :

Briselance Jean Jacques rentier 64 ans beau frère de l’épouse

Ignace Tavanne peintre 70 ans oncle de l’épouse

Helg François Ignace 39 ans président du tribunal correctionnel et directeur du jury de l’arrondissement cousin de l’épouse

François Schaffter marchand épicier 28 ans cousin de l’épouse.

A cette époque, en 1790, Delémont compte 1066 habitants. Vicques, en 1780 abrite 386 habitants (Daucourt, dict.historique, t.8 p. 193).

JPEG - 60.1 ko
Delémont vers 1800, J.K. Winterlin
JPEG - 72 ko
Delémont 1840, J.F. Wagner

La grandeur relative des villages par rapport à Delémont est très différente d’aujourd’hui.

Voici un extrait de la carte Buchwalder. Les données ont été recueillies entre 1815 et 1819, la carte a été publiée en 1822.

Un exemplaire se trouve au MJAH, Musée jurassien de Delémont.

JPEG - 124.4 ko
Carte Buchwalder 1822, extrait

en 1801 je me suis fixé à Delémont avec ma mère qui est décédée le 8 mai 1804. C’est en 1803 que je fus nommé membre du Conseil municipal de cette ville, en 1806 adjoint au maire de Delémont.p.187

En 1818, il est nommé juge au tribunal